Aeternia – Gabriel Katz

Auteur : Gabriel Katz

Editeur : Scrinéo

Parution : 22 janvier 2015 / 28 août 2015

Pages : 380 / 416

ISBN : 978-2-3674-0207-9 / 978-2-3674-0328-1

Genre : Fantasy

 

Résumé : Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il a choisi de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. Dans le panier de crabes de la Cité mère qui prêche la Grande Déesse, où les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte va éclater entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang… (Source : Editions Scrinéo)

J’ai décidé de vous chroniquer dans le même article les tomes 1 et 2 d’Aeternia de Gabriel Katz car mon avis diverge quelque peu concernant ces deux tomes.

J’ai découvert Aeternia sur la chaîne de Margaud et sa chronique m’avait donné très envie de les lire. Le tome 1 venait d’être acheté dans la bibliothèque où je travaille et je me suis lancée dans « La marche du prophète » à l’hiver 2015. J’ai mis quelques temps avant de pouvoir mettre la main sur « L’envers du monde » qui était souvent emprunté et ne l’ai lu que fin juillet 2016.

J’ai apprécié dans ces deux tomes le style de l’auteur : efficace, concis, fluide. Gabriel Katz ne se perd pas en descriptions inutiles tout en nous plantant habillement le décor. J’ai souvent souri, parfois ris en lisant les nombreuses pointes d’humour (parfois noir !) distillées ça et là.

Dans le tome 1, nous suivons principalement le personnage de Leth Marek et dans le tome 2 : Desmeon. Ils possèdent un point commun : ce sont deux anciens gladiateurs qui ont rejoints pas tout à fait par hasard, mais pas forcément pour les bonnes raisons le culte du dieu Ochin. Sorte de gros nounours, un peu « bourrin » et maladroit avec les femmes, Leth Marek se lie d’amitié avec Desmeon un agile et impertinent séducteur. Ajoutez à ces deux personnages un chien minus et ridicule (un genre de chihuahua sans poil) et vous obtenez le trio de choc de cette histoire ! J’ai beaucoup aimé les personnages principaux mais aussi secondaires de ce roman : une belle brochette de « méchants » que ce soient les prêtres de Kyrenia ou ceux du culte d’Ochin mais aussi des « petits » qui s’élèvent dans la société, quitte à employer les mêmes méthodes que les grands (comme le novice Varian). Tous ces personnages sont réellement incarnés et ne laissent pas indifférents.

J’avais adoré le tome 1, centré sur la découverte du culte d’Ochin et les arcanes du temple, univers malsain et corrompu où les plus forts tirent les ficelles. Ce tome est très rythmé, l’alternance des points de vue est bien dosée et provoque un vrai élan de lecture jusqu’à l’immense point d’interrogation des dernières lignes.

Mon avis concernant le deuxième tome est un peu plus mitigé. J’ai trouvé les scènes d’insurrection dans Kyrenia parfois un peu longues. Les nombreuses découvertes de Desmeon concernant le culte d’Ochin relançaient à chaque fois mon intérêt qui faiblissait sur les scènes de pillages… Heureusement LA révelation finale était plus qu’à la hauteur et m’a fait oublier les quelques petites longueurs de ce tome!

En résumé : si vous voulez du sang, du sang et encore du sang ! Mais aussi un univers corrompu et du suspens, je vous recommande cette série qui a d’ailleurs parfois des airs de « Game of Thrones »… ! Mais ceci est une autre histoire 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s