Nanowrimo

Hello les readers !

Je me suis lancée un défi pour ce mois de novembre : participer pour la première fois au Nanowrimo.

Nanowrimo 2016

nano-logo

Pour ceux qui ne connaitraient pas le Nanowrimo, le principe est simple : écrire un roman de 50 000 mots en un mois. Vous vous inscrivez sur le site Nanowrimo (en anglais), créez votre profil et c’est parti : vous pouvez mesurer votre avancée dans votre projet grâce au compteur de mots ! J’ai décidé de m’astreindre à écrire 1666 mots par jours.

J’ai commencé à écrire mon roman au printemps. Après une grosse période d’enthousiasme (création de l’univers, des personnages, écriture de la première partie de mon histoire), mon rythme d’écriture s’est ralenti et la rentrée a été le coup fatal : je n’ai absolument RIEN écrit en septembre et octobre. A chaque fois que j’essayais de me dégager du temps pour écrire, le syndrome de la page blanche pointait le bout de son nez… Mon projet comptait déjà plus 20 000 mots et cela me décourageait de plus en plus de ne plus parvenir à le poursuivre d’autant plus que j’avais déjà écrit le synopsis.

Le Nanowrimo était donc pour moi le moyen idéal de me remotiver et de m’astreindre à écrire tous les jours, même si ce que j’écris ne me plaît pas forcément (et c’est là le nerf de la guerre !).

1,2,3 : Écris !

Ma préparation pour ce Nanowrimo a été plutôt sommaire : quelques vidéos sur les chaines YouTube de Samantha Bailly et de Cindy Van Wilder pour la motivation, mon bullet journal pour l’organisation, une relecture détaillée de la première partie de roman pour identifier ce qui manquait ou avait besoin d’être détaillé et repartir sur de bonnes bases.

Je voulais définir des plages d’écriture pour chacune de mes journées mais sachant très bien que je ne pourrais sûrement pas m’y tenir, j’ai préféré éviter de perdre du temps et je me suis fixé la règle suivante : écriture le matin dans les transports ou le soir.

Pas de triche : j’ai créé un nouveau fichier Word pour ce Nanowrimo et la première partie de mon roman déjà rédigée ne sera donc pas inclue dans ces 50 000 mots !

Et qu’est-ce tu écris me direz-vous ?!

Un roman de fantasy dans un univers médiévo – oriental dans lequel il est question de mages, d’expéditions… Mais ceci est une autre histoire 🙂

Après des débuts plutôt positifs (je suis presque parvenue à mes 1666 mots journaliers), la fin de la première semaine a été plutôt décevante voire même complétement décourageante (0 mot le samedi. ZERO !). Je ne suis pas parvenue à écrire mes 10 000 mots… Je vous ferai un bilan fin novembre de mon aventure Nanowrimo.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s